Saint Kitts & Nevis, premier exportateur de composants électroniques de l’OECO

Saint-Kitts-et-Nevis est le premier exportateur de l’OECO vers les États-Unis pour les marchandises et les produits manufacturés. L’électronique, donne au pays une place prépondérante dans ces domaines. Une valeur ajoutée qui propulse la Caraïbe tout entière.

Le secteur manufacturier, y compris l’industrie alimentaire, a contribué au PIB à hauteur de 10,6% en 2017. Ce chiffre, qui avait diminué, s’est accrue par la suite. En effet, l’arrêt de la production de sucre a été compensé par le développement des industries légères et notamment par la fabrication de composants électroniques.

Saint-Kitts-et-Nevis est le premier exportateur de l’OECO vers les États-Unis pour les marchandises, et spécialement les produits manufacturés. L’île a également développé une industrie de l’habillement.

Avant 1987, l’économie reposait sur l’agriculture, en particulier sur le sucre, qui représentait plus de la moitié des recettes d’exportation. Le gouvernement a fermé l’industrie sucrière après la récolte de 2005 après des décennies de pertes subies par la société sucrière publique. Pour compenser la perte de l’industrie du sucre, le gouvernement se lance dans de nouvelles méthodes de diversification du secteur agricole et des autres secteurs de l’économie. Au cours des années 90, le tourisme et les industries connexes sont devenus la principale source de revenus à Saint-Kitts-et-Nevis. Le pays produit toujours du coton des îles de la mer, des arachides, des légumes et des noix de coco.

Le gouvernement a aussi déployé des efforts pour développer le tourisme et améliorer la production alimentaire locale (le pays importe l’essentiel de ses besoins alimentaires).

C’est le développement de ses industries manufacturières légères – principalement l’assemblage de vêtements et de produits électroniques qui relève l’économie de l’île.

Repères/à retenir :

  • Saint-Kitts-et-Nevis est devenue membre des Nations Unies le 23 septembre 1983; il appartient à la CEPALC et à plusieurs institutions spécialisées non régionales, telles que :
  • la FAO, la Banque mondiale, l’OIT, l’UNSECO, l’ONUDI et l’OMS.
  • Le pays est membre du groupe ACP, de l’OMC, du Commonwealth, de la CARICOM, de la Banque de développement des Caraïbes,
  • du G-77, de l’Alliance des petits États insulaires (AOSIS), de l’OEA et de l’Association des États de la Caraïbe (AEC). et OECS.
  • Le siège de la Banque centrale des Caraïbes orientales est à Saint-Kitts.

0 Comment

Leave a Comment

Your email address will not be published.

Lost your password? Please enter your email address. You will receive a link to create a new password.

Close